Le garage solidaire démarre sur les chapeaux de roue

Projet porté par deux jeunes femmes motivées, le garage solidaire de l’Artois est aussi labellisé « Béthune Smart City ». Vendredi 16 février, le garage a été inauguré en présence de nombreux élus de la Région, du Département, de la Ville et de la Communauté d’Agglomération, tous partenaires à leur niveau de ce projet devenu réalité.

 

Deux ans. C’est le temps qu’il aura fallu pour que l’idée qui a germé dans la tête de Laëtitia Lhermitte et Ludivine Wolsztyniak se concrétise. Depuis quelques semaines déjà, le garage solidaire de l’Artois a ouvert ses portes avenue du Maréchal Juin, à quelques encablures de la gare. Un lieu bien connu puisque le nombre d’adhérents avoisine déjà les 150, avec un effectif qui a doublé depuis le mois de décembre dernier. Les deux objectifs premiers du garage solidaire de l’Artois sont d’accompagner les salariés en insertion vers un emploi pérennisé et de proposer une réponse à la question de la mobilité « qui bien souvent est un frein périphérique à l’emploi », assure Faustine Maliar, conseillère régionale déléguée à l’économie sociale et solidaire.

Le garage solidaire de l’Artois répond concrètement aux attentes du territoire et correspond aux valeurs de l’économie sociale et solidaire. « Nous avons besoin d’apporter une réponse au problème de la mobilité et ce garage solidaire en est une », glisse Olivier Gacquerre, Maire de Béthune et Vice-président de la Communauté d’Agglomération, en félicitant les porteuses du projet. Le garage solidaire entre pleinement dans le modèle de ville que le Maire souhaite développer au niveau local, la Smart City. « Ce garage est une vitrine pour la Smart City. C’est une boîte à outils autour de la mobilité sur laquelle on peut s’appuyer. Cela crée également du lien social », poursuit le premier édile, tout en rappelant que la Municipalité continuera d’accompagner au mieux le garage solidaire. « Cette concrétisation à Béthune nous donne de l’énergie en retour pour avancer dans notre projet de ville ». Le garage solidaire de l’Artois pourrait devenir la locomotive et l’exemple à suivre dans le bas du quartier de la gare où la Ville compte développer l’économie sociale et solidaire.

Un garage solidaire, kezako ? C’est un garage agréé Atelier et Chantier d’Insertion (ACI). Le garage y emploie des salariés en insertion afin de réparer des véhicules à petits prix. À Béthune, ce sont six personnes qui sont ainsi salariés pour une durée maximale de 24 mois, avec un objectif de retour à l’emploi en sortie du garage solidaire. Il s’adresse donc aux personnes en difficulté qui n’ont pas les moyens d’aller chez un garagiste classique. La seule condition pour être éligible, c’est le revenu. En effet, pour avoir accès aux services du garage solidaire de l’Artois, il vous faut justifier d’un revenu mensuel inférieur ou égal au Smic pour les trois derniers mois, et vous devrez passer par l’un des prescripteurs du garage (Pôle Emploi, le Plie, les missions locales…) avant de venir au garage.

La Smart City c'est quoi ?

La Smart City c'est quoi ?

Qu'est-ce qu' une ville intelligente, astucieuse, Smart City ?

+ d'infos
La Smart City en actions

La Smart City en actions

Découvrez le plan d'actions du projet Smart City de Béthune.

Découvrir
Ils s'engagent pour la Smart City, et vous ?

Ils s'engagent pour la Smart City, et vous ?

Une Smart City, ne peut se faire sans vous ! Valorisez vos initiatives "smart" via le label Béthune Smart City !

Participer